mercredi 14 septembre 2016 06h00 - Marc FION - L'Avenir

 Une cinquantaine de matches et presque autant
de victoires pour Alistaire cette saison.

ÉdA – 301334448656

 

Week-end faste au Kain TC où l’on apprenait la montée de l’équipe d’interclubs en N3 alors que débutaient les finales d’un tournoi couronné de succès.

Au risque de lasser nos lecteurs une dernière fois, le tournoi du Kain TC a été orphelin de la catégorie des Dames I. «Nous avons pourtant tenté de relancer pas mal de personnes. Mais nos efforts furent vains et les deux qui s’étaient inscrites se sont retirées.», explique Honorine Huysentruyt qui assurait le juge-arbitrage aux côtés d’Antoine Vancoppernolle et de Thierry Saclier.

Tout près des étoiles…

Kain pouvait, par contre, se louer d’avoir réuni un beau plateau en Messieurs I où vingt-cinq amateurs se sont pressés au portillon venant parfois de plus lointains horizons (Léopold, Argayon, Justine Henin, Vilvorde, Ypres…): «Un gros tableau, se réjouissait notre interlocutrice. À cinq points près, l’on pouvait prétendre à un tournoi “ une étoile ”. Nous sommes en fin de saison et beaucoup de joueurs sont probablement venus chez nous pour tenter d’arracher quelques derniers points pour leur prochain classement.»

Au niveau de la fréquentation générale, Kain a vu, en simples, défiler un peu moins de deux cents joueurs: «On s’est stabilisé, commente Honorine, ce qui est très positif après avoir vu les statistiques diminuer dans d’autres tournois régionaux.»

Plusieurs locaux ont réalisé un beau parcours. L’on citera ainsi Jason Watteau ou Alistaire Vionne en Messieurs Ibis qui se livrèrent un derby fraternel en Messieurs Ibis, Julian Denys, Simon Dubois et Olivier Marquant (finalistes en Mes. IIbis), Thomas Dehon, Théo Ronveaux, Philippe Moreau, Philippe Geenens, Jeanine Simon…

Espoir déçu pour Nell

Chez les Dames II, c’est la pensionnaire du Vautour Nell Coupie qui s’est imposée. Âgée de 16 ans et classée C15.2, la Marquinoise se plaignait pourtant de ne pas avoir pu, cette saison, pratiquer autant que les saisons précédentes. «Je suis étudiante au Collège de Tournai et j’ai dû beaucoup étudier cette année. Je suis allée en interclubs à la demande, sinon je ne suis pas partie prenante. Et j’ai dû disputer une petite trentaine de matches en tournois. J’espérais pouvoir accéder à la série B au terme de cette campagne mais je crois devoir me contenter d’un rang de C15.1. J’ai malheureusement souvent dû me contenter de jouer contre des C30 qui valent C15 et j’ai été victime de quelques contres face ces joueuses.»

C’est que dans la région les conditions n’ont pas toujours été optimales. «Dans beaucoup de tournois, peu de catégories ont été ouvertes chez les dames.»

Cela n’entrave pas les ambitions de Nell qui n’envisage cependant pas de fouler un jour les courts de Roland Garros: «Par contre, je continue à jouer au tennis parce que j’envisage d’effectuer des études dans le secteur sportif. Avoir le tennis à côté me permettra d’envisager de donner des cours.»

Entraînée par Nick Beirnaert, Nell a commencé le tennis à l’âge de neuf ans et a marqué une année d’arrêt. Dotée d’un bon coup droit, elle s’avoue «pleine de défauts dont le moindre n’est pas d’être une impénitente râleuse. Cela m’a valu de perdre de nombreux matches.»

La belle saison d’Alistaire

Chez les Messieurs Ibis, le local Alistaire Vionne s’est hissé en finale où il s’est incliné devant son talentueux coéquipier Jason Watteau.

Âgé de seize ans, Alistaire joue «pour le plaisir et pour le plaisir seulement. J’espère juste arriver à un bon classement de B-15 pour mes 18-19 ans.»

Cette saison, il a disputé de nombreux tournois. «Quatorze-quinze, je crois, pour un total de 59 matches couronnés de 51 victoires. J’ai débuté la saison en IIbis avant de recevoir un passeport pour les II puis d’en arracher un pour les Ibis. J’ai consacré plus de temps à mon sport, j’ai plus investi. J’ai eu l’opportunité de suivre des heures de physique au club sous la direction de Jason et d’Émilien Demelenne. J’ai aussi bénéficié de cours collectifs avec David Leveaux et Caroline Sgard tout en continuant de jouer contre mes amis.»

Alistaire a également disputé les interclubs de Régionale 4 où son équipe est sortie de sa poule avant une élimination en quart de finale. «C’est une compétition où j’aime évoluer parce que j’y retrouve mes amis. C’est cela qui me procure du plaisir.»