Kain a fort bien entamé ces interclubs.

De gaucheà droite: Émilien Demelenne, Jordan Decloet, Jason Watteau, Cyrille Vandermeersch, Paul Sprengelmeijer, Adrien De Coninck, Nicolas Cornille, Théo Saclier.

 

Les interclubs de nationales ont commencé. Tout le monde était au poste dans la région à l’exception des nationales 1 messieurs et dames du Vautour.

Chez les dames, le Vautour TC ouvrait le bal en N2 dans les prestigieuses installations du Léopold Club. Et il n’y a pas été vraiment à la fête. Dans les simples, Crombez et Lammens se sont inclinées côté vallois tandis que Devits s’imposait et qu’Emma Van Hee était contrainte aux trois sets par Jenna Hautem. Emma s’en revenait toutefois de blessure (une fracture de fatigue au pied droit). Et à cette parité s’est suivie une seconde à l’issue des doubles. Au nombre de sets, les Bruxellois se sont imposés d’une unité.

Derby hennuyer occidental pour débuter la saison en N3 où Vaulx se déplaçait au TC d’Enghien. Les Tournaisiennes, autour de Caroline Maes, ont très largement dominé la partie. Il n’est que Marie Maligo qui a ainsi été conduite à un troisième set face à Léa Willot. Sinon les scores ont été sans appel, y compris pour la petite nouvelle, Émeline De Witte; la Warnetonoise a renvoyé à ses études Laure-Line Glaude avant de former un duo gagnant avec Justine Lo Presti contre Roxane Boulanger et Pauline Demel sur un double 3-6. Des débuts prometteurs pour la jeune formation de Pierre Wibaut qui va évoluer samedi prochain à domicile contre Genk.

Chez les messieurs, pour ses débuts à domicile contre le Royal Orée, la N2 de Vaulx a dû composer avec des absences. Autour du capitaine Gauthier Scherpereel, l’on découvrait Julien Obry – 50e joueur français – tandis que Thomas Dupré s’alignait après une blessure au mollet non encore totalement consolidée. Il a d’ailleurs dû jeter l’éponge lors de son simple avant de plier aux côtés d’Arthur Iove en doubles. Les jeunes Tixhon, Iove, Devos complétaient la formation où Benjamin Fiévet était inscrit en tant que réserve. Les Hennuyers occidentaux ne furent pas vraiment à la joie contre l’équipe de Woluwe. En simples, seul la nouvelle pépite du club dénichée par Gauthier Scherpereel, Julien Obry s’est imposé à l’instar d’un excellent Benjamin Devos. Et Obry aux côtés de Scherpereel a laminé la paire visiteuse en doubles. Trois victoires seulement pour 20 jeux de différence au final.

C’est en déplacement que le RTC Ath est allé hisser les couleurs! Nos représentants n’ont dû qu’à une défaite du jeune Antoine Bodarwé – 7-5 au premier set – de ne pas réaliser la totale en simples, s’imposant à deux reprises en doubles; avec des soldes très positifs au nombre de sets (4-14) et de jeux (65-101). Les «poulains» du président Dauge, qui affirme pourtant ne pas souhaiter de montée, ont démarré en force.

Blessure pour Anthony Denys

Kain redécouvrait la N4 dans ses installations et a signé un résultat à la hauteur de ses ambitions face à Zevenbergen. L’on ne nota que deux défaites dans les simples par Théo Saclier et, seul point noir de la journée, par Anthony Denys. Il a abandonné son match sur blessure à 5-4. Touché au genou, il a dû être emmené aux urgences et s’en est revenu au club en fin d’après-midi avec une attelle, aucun diagnostic formel n’ayant été posé. Si l’on nota un abandon dans le second double, il est l’œuvre des visiteurs qui voyant leurs coéquipiers se faire laminer ont préféré arrêter les frais à 7-6. À signaler dans les rangs kainois la présence de trois jeunes de seize ans dont deux purs produits du club: Théo Saclier et Jordan Decloet.