• Accueil
  • Régions
  • Wallonie-Picarde
  • Sports - - Marc FION - L'Avenir

 

C’est la troisième année que le Kain TC évolue en nationales. Monté lors de son premier essai, il est immédiatement redescendu: «La saison passée, il ne nous manquait pas grand-chose.

Disons que certains opposants bénéficiaient, contrairement à nous, de la possibilité de faire descendre des joueurs de niveau supérieur. Sur plusieurs matches, nous étions proches du succès.», nous confie l’un des initiateurs de l’équipe de nationale, Adrien De Coninck, relayé par son papa Philippe, responsable de la com qui a récemment remplacé Bruno Rivière à la tête de l’école de tennis.

Philippe De Conick (ÉdA – 10872408524)

La déception de la descente passée, les Kainois ont marqué leur volonté de redémarrer au plus bas échelon et de remonter au plus vite en N3 «pour garder un certain niveau . Dans le même temps, nous constituerons une nouvelle équipe en N4 pour permettre à nos jeunes de s’aguerrir. Pour que tout le monde puisse jouer à son meilleur niveau sportif.», notent nos deux interlocuteurs.

Aux côtés de Paul Sprengelmeijer, Adrien De Coninck (blessé à l’épaule), Nicolas Cornille, l’on devrait retrouver les Anthony Denys, Théo Saclier, Émilien Demelenne, Jason Watteau, Théo Liagre auxquels se sont ajoutés de jeunes Français: Louis Delcour, Basile Plouvier et Maxime Lormeau. «On fera nos choix en fonction des adversaires, des disponibilités… Ce sera stratégique.»