TENNIS - Interclubs nationaux

Kain devrait gagner sur le tapis vert

 
 
 
La nouvelle équipe de N4 du Kain TC.-EdA

Avant que ses divisions I n’entrent en action le week-end prochain, le Vautour TC a réalisé la totale en dames et messieurs.

Samedi prochain, les dames du Nationale 1 du Vautour TC accueilleront le Set Wahis tandis que le lendemain les messieurs accueilleront le Wase pour l’ouverture de leur championnat.

En lever de rideau, les autres formations du Vautour TC ont poursuivi leur petit bonhomme de chemin. Et il n’y eut aucun problème pour la Nationale 2 messieurs qui était opposée au Léopold Club. Dans les simples, seuls Arthur Iove (5-7 au troisième set!) et Julien Finet (plus sèchement) se sont inclinés dans les simples. Pour le reste, ce fut un parcours parfait pour Stefan Wauters, Dick Norman, Nelis Demeyer et Benjamin Devos.

Du côté des dames, l’équipe des «jeunes» a effectué un déplacement gagnant à Ypres. Emma Van Hee ne put hisser le pavois au contraire de Marie Maligo, Mathilde Devits et d’une Caroline Lo Presti assez impressionnante. L’équipe des «aînées» a, quant à elle, renvoyé Arlon à ses études. L’affaire était quasi conclue après les simples où seule Sophie Broux plia.

Dans leurs installations, les messieurs du RTC Ath n’eurent pas la même bonne fortune. Ciney s’en retourna avec une assez nette victoire. L’affaire était pliée après les simples, les doubles étant entamés avant des abandons après un seul jeu.

Inversion de joueurs

Pour Kain qui fait ses débuts en Nationale, la partie de dimanche fut tout sauf un plaisir. Les Hennuyers occidentaux savaient qu’ils se déplaçaient chez leur bête noire, le Lambermont. Ils étaient prêts à y accepter la défaite mais pas de la manière dont elle dut être actée. Le 7-2 final semble sans appel. Pourtant, les Kainois ne semblaient pas décidés à accepter cette décision du terrain et une réclamation a été introduite auprès de la fédération. Elle devrait être accueillie favorablement pas les instances du tennis et mener à un forfait en faveur de nos représentants.

En cause: une inversion de joueurs à Bruxelles dont Kain ne se rendit compte qu’après les simples. En fait, Adrien De Coninck (victorieux après un match-marathon de plus de 2h30) a été opposé à ce qui devait être l’adversaire d’Anthony Denys. Cela aurait pu modifier la sanction au terme des simples… Le procédé est, en tout cas, totalement proscrit par le règlement.

Ce ne fut pas la seule tâche qui vint souiller cette rencontre que l’on aurait aimé voir se disputer dans un climat plus sportif. Les locaux eurent un comportement qui ne correspond absolument pas à ce que l’on peut attendre d’un interclubs convivial. Cela alla aux violentes injures et faillit même en arriver aux mains selon un observateur.